• Budget
    Fourchette de prix
    Réinitialiser
  • Pièces
    Nombres de pièces
    Réinitialiser
  • Surface
    Surface du logement
    Réinitialiser
  • Plus de critères
    Fiscalités
    Disponibilités
    Réinitialiser
Localisation
Budget
Nombres de pièces
Surface
Fiscalités
Date de livraison

La RT 2020 : une norme plus restrictive pour améliorer la construction et réduire l'impact environnemental

Force est de constater depuis de nombreuses années la vitesse de dégradation de l’environnement et ses conséquences sur le changement climatique. La transition énergétique est donc une nécessité absolue et les énergies renouvelables font aujourd’hui partie des solutions qui peuvent aider considérablement.

Les objectifs de la RT 2020 : une croissance plus verte

Notre civilisation privilégie depuis des centaines d’années des énergies fossiles extrêmement polluantes qui ne font qu’accentuer le réchauffement climatique et la montée des eaux. Les ressources naturelles de la planète s’épuisent et le climat change. C’est pourquoi, il est nécessaire aujourd’hui d’entamer une rupture avec le passé et de réduire notre consommation énergétique pour devenir auto-suffisant en énergie.

On note ainsi dans le milieu de la construction, depuis ces dernières années, une succession de normes visant à impacter de manière positive notre environnement et à bouleverser le secteur du bâtiment : RT 2000, RT 2005 puis RT 2012…Applicable à toutes les constructions neuves à partir de la fin de l’année 2020 et obligatoire dès 2018 pour les édifices publics, la RT 2020 aura pour objectif de réduire significativement notre consommation en énergie en créant des bâtiments à énergie positive (BEPOS) et d’aller vers le zéro gaspillage énergétique.

La nouvelle norme fera suite à la RT 2012 qui avait été mise en place par le Grenelle de l’environnement. Réunissant tous les acteurs concernés, les lois Grenelle 1 et 2, adoptées en 2009 et 2010 et la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte visent à limiter notamment la consommation des constructions neuves en diminuant le chauffage, la climatisation, l’éclairage, l’eau chaude des sanitaires, la ventilation et en optimisant le niveau de performance de chaque bâtiment.

La France s’est ainsi engagée dans une division par quatre de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2050, notamment grâce à la construction de bâtiments neufs à énergie positive et à la rénovation de logements anciens visant le niveau le plus élevé de performance (Bâtiments Basse Consommation).

Les matériaux et la technologie au service de l’environnement

Pour faire face à une demande d’énergie et de matières premières sans cesse croissante des pays industrialisés et de plus en plus conséquente des pays en voie de développement, la réduction des émissions de gaz à effet de serre passe tout d’abord par une amélioration des constructions. De nouveaux matériaux, remplaçant les traditionnels parpaings et briques, sont désormais nécessaires pour minimiser l’impact environnemental. Ces matières doivent être incorporées de façon durable. Elles comprennent le gros œuvre (murs, planchers, poutres) et le second œuvre (isolants, menuiseries, cloisons, volets, revêtements de sol, peintures). Les équipements techniques et les systèmes de chauffage, de climatisation ou d’éclairage doivent également être choisis avec soins. Pour procurer à une bâtisse des performances thermiques importantes sans perdre de ses qualités techniques au fur et à mesure du temps et pour qu’une habitation soit positive, elle doit être considérée dans son ensemble. Ainsi, le matériau doit minimiser ses impacts, de sa fabrication à son élimination. Par exemple, afin de réduire l'impact global du bâti, on optera pour des matières naturelles telles que le bois, le chanvre, la ouate de cellulose... ou encore des blocs de béton en pierre ponce. Pour les menuiseries, la pose de vitrages chauffants peut s’avérer intéressante afin de stocker la chaleur et la diffuser ensuite dans les pièces. Quant à la production d’énergie, des panneaux photovoltaïques transformeront la lumière en électricité et produiront de l’eau chaude dans les sanitaires. Enfin, en géothermie, des puits canadiens apportent une économie importante en termes de besoins de chauffage, de rafraichissement et de ventilation, permettant ainsi d’aspirer l’air de l’extérieur et de l’acheminer dans le logement. Afin de produire plus qu’on ne consomme, il s’agit en effet de profiter des différentes sources d’énergie gratuites et également de réduire le plus possible nos besoins énergétiques.

Réaliser des économies et changer ses habitudes grâce à la RT 2020

La norme RT 2012 impose aujourd’hui un plafond de 50kWh du m2/an (valeur moyenne du label BBC – Bâtiment Basse Consommation). La RT 2020, mise en place par le Grenelle de l’environnement, fixera alors une production d’énergie supérieure à sa consommation et sa dépense sera donc inférieure à 0 kWh/m2/an.

Si la Réglementation Thermique 2020 s’engage de plus en plus dans la production et la consommation d’énergies renouvelables, les habitations doivent également favoriser et gérer de manière optimale ces énergies.

Il convient pour cela d’intégrer un ensemble de matériaux et de technologies afin de rehausser la performance environnementale. La consommation d’eau doit être limitée, les matériaux recyclés, recyclables et non toxiques et l’ensemble doit générer le moins possible des déchets tout au long de sa construction et de son occupation.

Les constructions écologiques ou dites durables préconisent une isolation thermique renforcée et des techniques pointues. Ainsi une meilleure enveloppe des bâtis, une gestion intelligente de l’énergie, la présence de domotique dans les logements (qui aura également un rôle important dans la régulation des énergies de la bâtisse), permettront d’augmenter la performance environnementale des édifices et donc, d'optimiser l'efficacité énergétique.

Les constructions écologiques doivent nécessairement supprimer les éventuels ponts thermiques se trouvant généralement entre les parois (toits ou murs) et réaliser des façades mieux isolées afin d'optimiser au mieux l'isolation thermique. Ces bâtiments durables se penchent également sur l'élimination et la réutilisation des matériaux utilisés.

Les Bâtiments à Énergie Positive (BEPOS) constituent le concept même de la norme RT2020 et marquent un tournant dans le secteur de la construction. Ils consommeront moins grâce à de multiples procédés techniques (toits, toitures, fenêtres, vérandas etc.) accumulant et restituant la chaleur et la production d’électricité. Cette norme bien que très restrictive, permettra à terme, on l’espère, des bâtiments mieux isolés et moins énergivores.

Liens et documents utiles :

La législation changeant constamment, les informations contenues sur le site www.sphere-immo.com sont données à titre purement informatif et ne peuvent donc être considérés comme des documents faisant juridiquement foi.

Contactez-nous !

Contactez directement notre équipe, et nous étudierons votre projet ensemble.

Je prends contact
* champs obligatoire
Merci !

Votre demande à bien été envoyée. Un conseiller va prendre contact avec vous dans les plus brefs délais.

Oups !

Une erreur est survenue lors de votre demande, merci de réessayer ultèrieurement. Si le problème persiste, veuillez nous le faire savoir via ce formulaire de contact.

Résidences Séniors

Concrétisez votre projet immobilier en effectuant une simulation sur notre site et estimez le montant de votre réduction fiscale !

Découvrir

Je souhaite être rappelé(e)

Un conseiller vous rappelle gratuitement dans les plus brefs délais afin de répondre à vos questions.

Être rappelé(e)

Une question ? Un projet ? Contactez-nous !