• Budget
    Fourchette de prix
    Réinitialiser
  • Pièces
    Nombres de pièces
    Réinitialiser
  • Surface
    Surface du logement
    Réinitialiser
  • Plus de critères
    Fiscalités
    Disponibilités
    Réinitialiser
Localisation
Budget
Nombres de pièces
Surface
Fiscalités
Date de livraison

Angers+dans+le+top+des+villes+o%C3%B9+investir+en+France

Angers : une ville charmante et idéale pour investir dans l’immobilier neuf !

Située en plein cœur du Val de Loire, sur les bords de la Maine, la capitale historique de l’ancienne province d’Anjou est réputée pour sa douceur de vivre. A Angers, vie urbaine et nature se mêlent harmonieusement. La ville est fleurie, pleine de charme et accueille de nombreux touristes. En effet, elle possède un superbe patrimoine architectural avec des monuments médiévaux, des maisons anciennes à colombages, des demeures de la Renaissance et du XIXème siècle. Son cadre de vie est idyllique et séduit aussi bien les familles que les étudiants et les retraités. 

Très ancienne, elle fût le berceau de la dynastie des Plantagenêt. Aujourd’hui, c’est une ville en plein renouveau qui est engagée dans de nombreuses opérations de construction. Elle fait tout son possible pour se moderniser en organisant des événements sportifs et des manifestations culturelles tout au long de l’année par exemple. Une démarche qui est couronnée de succès puisque sa population augmente depuis plusieurs années. 16ème ville de France, c’est l’une des plus recherchées des Pays de la Loire. Sa proximité avec Paris (1h30 en TGV) et avec la côte Atlantique (1h30 en voiture) fait partout de ses atouts, ce qui plaît autant aux particuliers qu’aux professionnels. 

1er pôle horticole d’Europe, Angers est une commune dynamique au niveau de l’économie et de l’emploi notamment. Elle connaît aussi un excellent dynamisme dans le secteur de l’immobilier neuf. De manière générale, le marché a retrouvé des couleurs depuis 2016. Les prix sont plus stables, abordables et les spécialistes sont unanimes : la reprise est bien là. De même, la population estudiantine angevine étant importante, les besoins en logements sont élevés et constituent le moteur du marché de l’investissement locatif. Elle rejoint donc le club des villes où il faut investir dans l’immobilier !

Des prix raisonnables et un marché immobilier qui se porte bien

A Angers, le marché est essentiellement animé par les étudiants et les retraités. Depuis 2008, les prix sont plus raisonnables et avec la baisse des taux d’intérêt, les acquéreurs sont plus nombreux à souhaiter y investir. D’autant que les principaux dispositifs fiscaux en vigueur actuellement s’appliquent dans la ville : lois Pinel, Censi-Bouvard, Malraux, LMNP et dispositif sur les Monuments Historiques. Et ces derniers sont aussi incitatifs à l’investissement. 

De même, comme en France ces dernières années les placements financiers rémunérateurs se font rares, les investisseurs préfèrent se tourner vers l’immobilier locatif qui rapporte davantage, surtout dans une commune telle qu’Angers où la demande locative est forte tout au long de l’année. D’ailleurs, selon l’Insee, on trouve 63,9% de locataires dans la ville et 36,1% de propriétaires. Ici, les logements se louent facilement, tant dans le neuf que dans l’ancien, si les prix collent au marché bien sûr. Sur le marché locatif, l’offre est variée car on trouve aussi bien des studios, T1 et T2 que des T3, T4 et T5, les plus grandes surfaces étant recherchées pour la colocation notamment.  À noter également que la ville possède peu de réserves foncières. Elle ne peut plus s’étendre alors, pour renouveler son parc immobilier, elle a décidé de réinvestir ses friches industrielles, son ancien aérodrome et d’anciennes terres maraîchères afin d’y faire construire des logements neufs dans le respect du développement durable. Un marché qui se développe bien depuis 2012. Sachez par exemple que les ventes de logements neufs ont augmenté de 22% en 2016 ! Et comme il n’y a pas de spéculation immobilière à signaler, le moment est donc propice aux investissements.

Une population en hausse et relativement jeune

En 2014, Angers comptait 151 056 habitants, un nombre en augmentation de 2,55 % par rapport à 2009. Intra-muros, c’était donc la deuxième commune la plus peuplée de la région Pays de la Loire et la dix-neuvième de France. 

Sa population est relativement jeune puisqu’en 2012, le taux de personnes d’un âge inférieur à 30 ans s’élevait à 46,7%. Mais il existe une autre tranche d’âge qui se plaît dans la ville : les jeunes retraités qui sont séduits par sa situation géographique, son climat et sa bonne circulation. 

La commune appartient aussi à la communauté urbaine d’Angers Loire métropole. Et son attractivité s’accroissant ces dernières années, elle risque de connaître une hausse de sa population. Par conséquent, la demande de logements ne risque pas de faiblir !

Angers, un des principaux pôles économiques de l’Ouest

A ce jour, tous les secteurs d’activité sont plutôt bien représentés dans la ville et certains se portent même très bien comme celui du végétal (pôle de compétitivité Végépolys), de la santé et de l’environnement. Elle est aussi réputée pour ses activités de congrès et son important centre culturel. 

Son paysage économique étant très diversifié, elle attire de nombreux professionnels, d’autant qu’en TGV, on peut rejoindre Paris en 1h30. Au 31 décembre 2012, on dénombrait 12 772 établissements dont 53 dans l’agriculture, 473 dans l’industrie, 624 dans la construction, 9 145 dans le tertiaire et 2 477 dans le secteur administratif. 

Angers s’impose aussi sur le secteur horticole. Dans ce domaine, elle compte près de 4 000 entreprises, 2 500 étudiants et 30 000 emplois. Son pôle de compétitivité axé sur l’horticulture soutient l’activité agricole et la recherche. 

Commune viticole du vignoble de la Loire, elle est implantée sur plusieurs aires d’appellation : AOC Crémant de Loire, AOC Rosé de Loire, AOC Anjou, IGP Val de Loire, AOC Rosé d’Anjou et AOC Cabernet d’Anjou. 

Notons également que, malgré la déliquescence de l’industrie électronique grand public depuis les années 2000, elle se spécialise tout de même dans l’électronique de pointe. Cela se traduit par l’accueil de la « Cité de l’objet connecté » depuis juin 2015 et de l’Ecole supérieure d’électronique de l’Ouest (ESEO).

Une ville où il fait bon étudier

Chaque année, Angers accueille près de 30 000 étudiants. Il faut dire qu’ici, la vie estudiantine est agréable. Les jeunes ne manquent de rien : espaces verts, équipements sportifs, vie animée, offre de formations variée. En effet, ils profitent de deux universités et de nombreuses écoles supérieures qui sont réputées pour la qualité de leurs enseignements. D’autant que toutes les filières sont bien représentées : 

- UFR de Lettres, langues et sciences humaines ; 

- UFR de Droit, économie et gestion ; 

- UFR de Sciences ; 

- UFR de Sciences médicales ; 

- UFR de Sciences pharmaceutiques et ingénierie de la santé ; 

- UFR Ingénierie du tourisme, du bâtiment et des services. 

Deux instituts de formation sont aussi disponibles. Parmi les autres établissements angevins, citons les écoles d’ingénieurs ESEO et ESAIP, de commerce ESSCA et ESPL, l’école supérieure d’agriculture (ESA) et ENSAM (Ecole nationale des Arts et Métiers). Et les étudiants viennent des quatre coins de la France pour étudier à Angers, une preuve supplémentaire de son attractivité ! Il faut dire que la présence de grandes entreprises favorisant les stages et premiers emplois y contribue beaucoup. De même, les loyers des logements sont plutôt accessibles quand on les compare avec ceux d’autres cités universitaires. Et sur le marché, les étudiants plébiscitent surtout les petites surfaces ou les plus vastes mais pour y vivre en colocation.

Une référence en matière de protection de l’environnement

Cela fait plus de 20 ans que la ville est engagée dans le développement durable. Parmi ses grands projets urbains, citons la réhabilitation des berges de la Maine, la deuxième ligne de tramway, la création du quartier d’affaires Gare+ à proximité de la gare Saint-Laud et la végétalisation du centre-ville. Et depuis 2015, elle place deux actions au cœur de ses priorités : la préservation de la biodiversité et la transition énergétique et climatique. Elles sont d’ailleurs intégrées dans le projet de territoire 2016-2030 d’Angers. 

Au quotidien, pour les habitants, cela se traduit par la mise à disposition de près de 900 hectares d’espaces verts. De nombreux parcs et jardins offrent de beaux espaces de détente et de balade tels que les parcs de la Chalouère, du Hutreau, d’Ollone, de l’Arboretum, de Demazis, la promenade Jean Turc, les douves du Château, le Jardin François Mitterrand, celui du Musée des Beaux-Arts et le jardin des plantes. Et selon l’Express, en 2016, Angers était n°1 en France pour le cadre de vie. La commune était considérée par le magazine comme « proche de la mer et de la montagne », avec un « immobilier abordable », dotée de « bons lycées et d’une grande université » ainsi que d’une « bonne offre de soins » et d’une « délinquance faible ». Une belle récompense pour cette ville qui a su concilier dynamisme économique, qualité de vie, protection de l’environnement et attractivité du territoire. 

Avec de tels arguments, on comprend bien que les étudiants, les jeunes retraités, les familles et les entreprises viennent s’y installer avec plaisir. Et comme ses tarifs immobiliers sont abordables, elle s’avère une destination de choix pour investir, notamment sur le marché du neuf !

Que faut-il savoir sur les quartiers angevins avant d’investir ?

A Angers, la demande locative étant élevée, il convient de soigner l’emplacement de son logement et sa qualité. Sinon, la vacance locative peut atteindre un semestre. De même, il faut savoir que certains quartiers sont très recherchés tels que le centre et La Doutre. Les prix y sont donc assez chers alors que dans d’autres secteurs, ils sont plus accessibles avec une aussi bonne qualité de vie. C’est le cas notamment à Ney, Saint-Serge, Saint-Léonard et Eblé. Parmi les rues angevines les plus chères, on trouve : 

- la rue Hoche : 2 524 euros au m2 ; 

- la rue d’Alsace : 2463 euros au m2 ; 

- la rue Ménage : 2 449 euros au m2 ; 

- la rue Delaage : 2 444€ au m2 ; 

- la rue Saint-Julien : 2 438 euros au m2. 

(Selon les chiffres publiés par le site MeilleursAgents.com au 1er août 2016). 

Si l’on devait effectuer un tour d’horizon des quartiers de la ville pour savoir où investir, il faudrait retenir que le centre et La Doutre sont des secteurs très prisés des familles aisées et des investisseurs. Cependant, le marché est assez déséquilibré car l’offre y est restreinte et la demande toujours soutenue. 

Avec ses rues paisibles, son esprit village et ses belles maisons à colombages, La Doutre est une zone où la vie est plaisante. Le centre est plus résidentiel et plusieurs projets sont prévus pour renforcer son attractivité. 

 Autre secteur prisé, celui de La Fayette. Les prix sont chers et on constate une pénurie d’offres. Bien desservi par le bus et le tramway, il est très apprécié des Parisiens. Comme le quartier Eblé, il possède un aspect de faubourg qui plaît énormément. En ce moment, il connaît de grandes mutations, notamment au niveau de la gare Saint-Laud. 

Si vous êtes intéressé par les programmes neufs, le quartier Mayenne-Capucins est idéal ! L’offre de logements neufs est conséquente et ces derniers sont respectueux de l’environnement. 

 Du côté des espaces verdoyants, il y a les secteurs Saint-Serge et Ney-Chalouère qui abritent plusieurs lieux où la nature est reine (le jardin des plantes par exemple), un pôle universitaire, un multiplexe, des équipements (centre des congrès par exemple) et nombreuses entreprises artisanales. On trouve aussi Les Hauts-de-Saint-Aubin, une zone bordée par des rivières et espaces naturels, résidentielle et qui accueille aussi le CHU sur 40 hectares. 

Certains quartiers font aussi l’objet de restructurations, comme ceux de la Belle-Beille, de Saint-Jacques et Nazareth. Dans ces deux derniers où quelques réserves foncières sont encore disponibles, des opérations d’envergure – construction de logements neufs par exemple – ont permis un renouvellement certain. 

Pour les petits budgets, nous vous conseillons d’orienter vos recherches vers Roseraie et Monplaisir où les prix sont les moins chers. De même, le Lac-de-Maine est un secteur intéressant. C’est le plus récent de la ville – créé en 1970 – et il a longtemps été prisé par les familles et professions intermédiaires. Pavillonnaire, il possède un lac et un parc de loisirs, ce qui en fait une sorte de ville à la campagne. Mais depuis la crise, il subit une perte d’attractivité. Les prix ont bien baissé, ce qui est un point positif pour les acheteurs. 

Comme vous pouvez le remarquer, à Angers, vous avez le choix entre plusieurs quartiers intéressants pour investir dans la pierre. Si vous êtes intéressé, nous vous invitons à contacter notre équipe. Nos conseillers sont à votre écoute pour répondre à vos questions et vous accompagner dans votre projet, achat ou investissement. De même, en utilisant notre moteur de recherche en ligne sur notre site, vous pouvez consulter tous les programmes immobiliers neufs disponibles dans la ville. Alors n’attendez plus pour en profiter !   

La législation changeant constamment, les informations contenues sur le site www.sphere-immo.com sont données à titre purement informatif et ne peuvent donc être considérés comme des documents faisant juridiquement foi.

Contactez-nous !

Contactez directement notre équipe, et nous étudierons votre projet ensemble.

Je prends contact
* champs obligatoire
Merci !

Votre demande à bien été envoyée. Un conseiller va prendre contact avec vous dans les plus brefs délais.

Oups !

Une erreur est survenue lors de votre demande, merci de réessayer ultèrieurement. Si le problème persiste, veuillez nous le faire savoir via ce formulaire de contact.

Loi Pinel

Pour en savoir plus sur ce bien immobilier, n'hésitez pas à nous contacter. Nous sommes à votre disposition pour vous conseiller.

Simuler

Je souhaite être rappelé(e)

Un conseiller vous rappelle gratuitement dans les plus brefs délais afin de répondre à vos questions.

Être rappelé(e)

Une question ? Un projet ? Contactez-nous !