• Budget
    Fourchette de prix
    Réinitialiser
  • Pièces
    Nombres de pièces
    Réinitialiser
  • Surface
    Surface du logement
    Réinitialiser
  • Plus de critères
    Fiscalités
    Disponibilités
    Réinitialiser
Localisation
Budget
Nombres de pièces
Surface
Fiscalités
Date de livraison

Quel sera l'impact du Covid-19 sur le marché de l'immobilier après le déconfinement ?

Avec 90 % des chantiers à l’arrêt, le Covid-19 paralyse le secteur du bâtiment et le marché de l’immobilier depuis plusieurs semaines. On constate, depuis l’annonce du déconfinement, que le marché de l’immobilier reprend petit à petit. Le volume de visites sur les portails immobiliers, dans l’immobilier ancien et neuf confondus, le prouvent en enregistrant une croissance de +20 %. Les chantiers de construction de programmes immobiliers, reprendront pour la majeure partie d’entre eux, dès la semaine prochaine, permettant ainsi de redynamiser le marché du neuf.

Mais quel sera l’impact à moyen et long terme, du Coronavirus sur l’économie et sur le secteur de l’immobilier ? Nos explications.

En avant vers une nouvelle ère plus écologique

Les architectes, urbanistes, sociologues et anthropologues considèrent aujourd’hui que revenir à une normalité post-confinement en terme de développement des villes serait néfaste au bien-être des personnes. Ils réfléchissent désormais à des constructions dirigées vers l’avenir. Les propositions se tournent principalement vers des villes durables préservant les écosystèmes et la biodiversité pour répondre à l’urgence planétaire et lutter contre les zones urbaines ultra-concentrées propices à une nouvelle pandémie.

Ainsi, pour éviter l’effet de bombes de contamination et créer un lien entre la ville et la nature, les urbanistes et les constructeurs envisagent l’avenir à travers la construction de murs biologiques et repensent les villes par le biais de projets innovants comme des immeubles végétaux, des espaces verts, plus nombreux et des éco-quartiers autonomes en énergie et favorisant la mixité fonctionnelle .

Quels peuvent être les effets du coronavirus sur les prix de l’immobilier ?

Si les prix de l’immobilier ne cessaient de grimper depuis 2014, il semblerait assez évident de penser que le marché devrait être affecté par le confinement que nous venons de subir. La crise sanitaire a mis un coup de frein brutal en mettant le secteur de la construction et de l’immobilier à l’arrêt quasi-total depuis deux mois.

On constate depuis le début de la crise, que les acquéreurs ont eu tendance à se rétracter du marché, entraînant ainsi une baisse abrupte du nombre de transactions réalisées, même si certaines signatures se sont toutefois faites à distance.

Les visites ayant été stoppées et le délai de traitement des dossiers prolongés, il est à craindre au début du déconfinement que la reprise immobilière ne génère un goulot d’étranglement avec un manque de biens à vendre dans des zones à flux tendus .

Ainsi, même si certains prévoient une baisse du prix de l’immobilier post Covid-19, avec « une crise comparable à celle de 2012-2013 avec une correction {…} de 10 à 15 % » comme le stipule le Président du Conseil Supérieur du Notariat, Jean-François HUMBERT, la diminution ne devrait être que de court-terme et l’activité et les prix devraient résister et reprendre des couleurs à moyen et long terme. Mais aucune certitude n’est de mise aujourd’hui.

Vers un exil des citadins vers la campagne ?

Les requêtes immobilières tapées par les internautes, sur les dernières semaines, sont marquées par des critères de recherche différents des mois qui ont précédés. De plus en plus d’acheteurs orientent leurs projets vers des maisons à la campagne ou en périphérie urbaine.

Le confinement en appartement en ville, semble de plus en plus, peser sur le moral des Français et l’appel du vert et le désir de maison se fait de plus en plus sentir. Il est évident que le confinement n’est pas vécu de la même manière lorsque l’on habite une maison avec jardin plutôt que dans un appartement sans terrasse. Le manque d’espace intérieur et extérieur pourrait, selon certains experts, marquer le retour en faveur des maisons à la campagne.

Pour Olivier BABEAU, professeur à l’Université de Bordeaux et Président fondateur de l'Institut Sapiens, l’attractivité actuelle des villes ne doit son hyperconcentration qu’à « l’absence d’emplois dans les territoires moins densément peuplés ».

La fin de la crise s’assortira t-elle d’un déferlement de nouveaux clients en quête de maisons avec jardins ? Est-ce un effet temporaire lié à la crise sanitaire ou les besoins de la population ont-ils durablement changé ? Seuls les mois à venir nous le diront.

Les taux d’intérêts vont-ils augmenter ?

Comme vous le savez sûrement, les taux d’intérêt sont liés étroitement à la santé du marché immobilier. Le scénario est plutôt positif. La Banque Centrale Européenne se veut, en effet, rassurante quant aux différentes mesures prises pour maintenir les taux d’intérêts bancaires. Ceux-ci devraient rester relativement bas afin de relancer la confiance des investisseurs et donc la croissance économique.

Après la crise, les emprunteurs pourraient financer leurs projets immobiliers dans de bonnes conditions bancaires. Les experts du domaine, expliquent en effet, que les conditions d’obtention de crédit seraient potentiellement meilleures qu’avant le début du confinement. Les établissements créditeurs ayant pris du retard dans la vente de prêts souhaiteraient compenser en proposant des modalités avantageuses.

> Pour obtenir davantage d’informations sur les financements bancaires possibles pour vos projets, rendez-vous ici

L’immobilier est-il toujours la valeur refuge préférée des Français ?

Selon Eric ALLOUCHE, Directeur exécutif du réseau immobilier ERA « l’immobilier est structurellement solide et restera une valeur refuge ». Contrairement à la crise de 2008, qui était financière et due au krach boursier, l’impact du Covid-19 ne devrait pas autant affecter l’immobilier dans notre pays. La population ayant toujours besoin de se loger, elle privilégiera son habitat à d’autres dépenses plus superflues et le marché immobilier devrait ainsi rester à flot.

Lors de la reprise, bon nombre d’acheteurs vont probablement se poser la question de savoir s’il leur faut attendre quelques mois pour voir ce que va donner le marché ou si c’est toujours le bon moment pour investir ? Si personne ne possède la boule de cristal pour répondre de manière sûre à ces questions, l’État à quant à lui validé l’achat en bloc de 40 000 logements neufs via la Caisse des dépôts et des consignations (CDC)…

Il existe aujourd’hui, deux valeurs refuge connues en cas de crise : l’OR (dont le cours est plus fluctuant) et l’IMMOBILIER. Alors, si l’Etat a déjà pris la décision d’investir, dans l’immobilier, il peut être judicieux de se demander s’il ne faut pas en faire autant…

 

Avant la crise du COVID, on constatait déjà une pénurie de biens à l’offre, liée aux élections communales, avec des municipalités qui ne délivraient plus ou trop peu de permis de construire… Même si les élections ne sont toujours pas finalisées, l’Etat et de nombreux institutionnels et des investisseurs avisés, sont quant à eux, déjà en train de renforcer leurs positions dans la pierre et notamment dans l’immobilier neuf !

 

Attendre pour investir dans l’immobilier, revient à prendre plusieurs risques :

* Moins de choix, moins de stock ; 

* Hausse des prix possible sur la fin d’année due au choc de l’offre ; 

* Les taux d’intérêts aux États-Unis ont augmenté de 2 % et les taux en France ont déjà commencé à augmenter de +0.5 % depuis l’annonce du déconfinement ; 

* Perte du gain fiscal avec la Pinel qui s’arrête en 2021.

Il faut s’en douter, l’impact du Covid-19 sur le marché de l’immobilier, mais aussi sur l’économie française de manière globale, sera important. Aucun secteur ne s’en sortira indemne. Mais même si le marché devrait souffrir, il pourrait aussi reprendre son souffle à moyen terme.

En résumé, et comme, vous l’aurez compris, attendre pour investir revient à prendre 3 risques : celui d’acheter un logement moins bien placé, celui d’acheter une habitation plus chère et le risque d’obtenir un coût de crédit supérieur…

Et pour les investisseurs, il est d’autant moins cohérent de repousser son investissement immobilier locatif alors que nous allons à grands pas vers la fin du dispositif de la loi Pinel, sans connaître les conditions d’une hypothétique nouvelle mesure de défiscalisation immobilière.

Pour profiter des meilleures conditions, pour investir, vous pouvez joindre notre équipe à tout moment.

La législation changeant constamment, les informations contenues sur le site www.sphere-immo.com sont données à titre purement informatif et ne peuvent donc être considérées comme des documents faisant juridiquement foi.

Contactez-nous !

Contactez directement notre équipe, et nous étudierons votre projet ensemble.

Je prends contact
* champs obligatoire
Merci !

Votre demande à bien été envoyée. Un conseiller va prendre contact avec vous dans les plus brefs délais.

Oups !

Une erreur est survenue lors de votre demande, merci de réessayer ultèrieurement. Si le problème persiste, veuillez nous le faire savoir via ce formulaire de contact.

Les données signalées ci-dessus par un astérisque sont nécessaires pour nous permettre de répondre au mieux à votre demande. Elles sont collectées et traitées informatiquement, sur la base de votre consentement, et seront conservées pendant le délai nécessaire à l’exécution de votre demande, dans le cadre de nos opérations de prospection commerciale et à concurrence d’un délai de 3 ans maximum au terme duquel elles seront définitivement effacées sauf en cas de nouvelle demande de votre part. En application de la réglementation applicable à la protection des données personnelles, vous disposez sur vos données de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation et de portabilité vers un prestataire tiers le cas échéant. Vous pouvez en outre vous opposer à tout moment au traitement de vos données. Vous pourrez faire valoir ces droits en envoyant un courrier à l’adresse suivante : à l’attention du DPO - SPHERE IMMO - 12 Rue Pierre Gilles de Gennes 76130 Mont-Saint-Aignan, accompagné d’une copie de pièce d’identité en cours de validité.

Réduisez vos impôts grâce à l'immobilier neuf

Découvrez comment optimisez vos placements avec l'immobilier neuf !

Envoyer ma demande

Je souhaite être rappelé(e)

Un conseiller vous rappelle gratuitement dans les plus brefs délais afin de répondre à vos questions.

Être rappelé(e)

Vous avez besoin de renseignements ? Vous souhaitez qu'un conseiller vous rappelle et réponde à vos interrogations ? N'hésitez pas à remplir nos formulaires en cliquant sur les boutons ci-contre.

Demande de renseignement Un conseiller me rappelle
Une question ? Un projet ? Contactez-nous !