• Budget
    Fourchette de prix
    Réinitialiser
  • Pièces
    Nombres de pièces
    Réinitialiser
  • Surface
    Surface du logement
    Réinitialiser
  • Plus de critères
    Fiscalités
    Disponibilités
    Réinitialiser
Localisation
Budget
Nombres de pièces
Surface
Fiscalités
Date de livraison

Tout savoir sur la réforme de la loi Pinel

À la demande des professionnels du secteur de l’immobilier neuf et de la promotion immobilière, un amendement voté le 13 novembre 2020, prolonge le dispositif d'aide à l'investissement locatif, jusqu’en 2024. Cependant, la réduction d'impôt en Pinel sera progressivement diminuée en 2023 et en 2024. Découvrons ensemble les contours de la réforme. 

Prolongation de la loi Pinel jusqu’en 2024

L’Assemblée Nationale a adopté deux amendements, dans le cadre du Budget 2021, le vendredi 13 novembre dernier concernant le prêt à Taux-Zéro (PTZ) et la loi Pinel. Ces nouveaux votes scellent le destin du dispositif de défiscalisation immobilière de la loi Pinel. Ce-dernier est donc bien prolongé jusqu’en 2024, mais est amené à s’éteindre au-delà.

On le sait, l’immobilier patrimonial fait l’objet depuis quelques temps déjà, de vifs débats au sein des pouvoirs publics. En effet, la réduction d’impôt Pinel, octroyée sur l’acquisition de logements neufs dédiés à la location de biens en zones tendues, est depuis plusieurs années dans le viseur du Ministère de l'Économie, des Finances, qui la juge trop onéreuse et peu efficace. 

Alors que le dispositif immobilier Pinel, vise à soutenir le secteur de la construction immobilière et à lutter contre la précarité de l’habitat et la pénurie de logements dans des secteurs dans lesquels il existe un déséquilibre marqué entre l'offre et la demande de logements, le gouvernement souhaite y mettre fin à moyen terme.   

-> À lire également - Investir dans l’immobilier sans apport : est-ce possible ?

Réduction de l’avantage fiscal puis extinction

Si le gouvernement prolonge pour le moment le dispositif loi Pinel jusqu’en 2024, l'amendement adopté à l'Assemblée vendredi 13 novembre, précise toutefois que les taux de réduction d’impôts connaîtront une dégressivité dans le temps.

“Compte tenu du contexte économique actuel, le présent amendement propose une prorogation du dispositif Pinel, accompagnée de sa réduction progressive en 2023 et 2024”, décrit l’exposé des motifs de la mesure.

La réduction d’impôt, qui s'élève aujourd’hui à 12 %, 18 % ou 21 % du coût total de l’acquisition, en fonction de la période d’engagement locatif (de 6, 9 ou 12 ans), diminuera nettement pour les opérations immobilières conduites à dater du 1er janvier 2023.  

Ainsi, les biens immobiliers neufs acquis ou construits en 2023 ne bénéficieront plus des mêmes taux de réduction d’impôt.

Les réductions passent en 2023 à :

- De 12 % à 10,5 % pour un engagement de location de 6 ans


- De 18 % à 15 % pour un engagement de location de 9 ans


- De 21% à 17,5 % pour un engagement de location de 12 ans 

  Et les réductions passent en 2024 à : 


- De 10,5 % à 9 % pour un engagement de location de 6 ans


- De 15 % à 12 % pour un engagement de location de 9 ans


- De 17,5 % à 14 % pour un engagement de location de 12 ans 

-> Testez notre service gratuit - Estimez votre défiscalisation en Loi Pinel (gratuit et sans aucun engagement)

3 exceptions

Certains appartements neufs feront exception à ces nouveaux taux de réduction, comme ceux localisés dans les départements d’Outre-mer, qui resteront inchangés en 2021 et 2023 (23% pour un engagement de location de 6 ans, 29 % sur 9 ans et 32 % sur 12 ans).

Toutefois, en 2023, les taux de réduction des biens en Outre-mer passeront à

- De 23 % à 21,5 % pour un engagement de location de 6 ans


- De 29 % à 26 % pour un engagement de location de 9 ans


- De 32 % à 28,5 % pour un engagement de location de 12 ans 

  Et les réductions en Outre-mer passeront en 2024 à :


- À 20 % pour un engagement de location de 6 ans


- À 23 % pour un engagement de location de 9 ans


- À 25 % pour un engagement de location de 12 ans

Il existe toutefois 3 exceptions, où l’avantage fiscal reste identique pour 2023 et 2024 :

Ce sera en effet, le cas de tous les programmes immobiliers neufs “qui respectent un niveau de qualité, en particulier en matière de performance énergétique et environnementale, supérieur à la réglementation, comme le stipule le texte. Nous ne connaissons pas à l’heure actuelle le détail de ces normes, mais il est à parier que l’enjeu de la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, soit d’aligner ces seuils sur les normes de la Réglementation environnementale 2020 (RE2020), visant à renforcer les exigences en matière d’isolation des bâtiments.

-> À lire également - Les 5 villes étudiantes où il est intéressant d’investir en 2020 avec la loi Pinel

Les logements anciens, bénéficiant aujourd’hui de la réduction d’impôt liée à la loi Denormandie et faisant l’objet de lourds travaux de rénovation (25 % du montant total de l’opération achat + travaux investis dans la réhabilitation), ne seront pas, quant à eux, touchés par les nouvelles mesures.

Dernière exception également : les logements neufs situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, continueront de bénéficier des conditions actuelles de la loi Pinel.

- > Découvrez quels sont les avantages fiscaux de la loi Pinel ?

Abandon du projet de refonte des plafonds de loyers

Autre surprise de la réforme : le gouvernement abandonne son projet de refonte des plafonds de loyers qui visait à corriger certaines dissonances constatées avec les loyers du marché. Si la réduction d’impôt Pinel est conditionnée au respect des plafonds de loyers et des plafonds de ressources des locataires, fixés selon la zone géographique du bien et sa surface, il est courant de constater que leur calibrage est parfois insuffisant.

Par le fait, malgré les critères imposés par la loi Pinel, certaines communes voyaient les logements construits en loi Pinel proposer aux locataires, des loyers supérieurs au montant moyen des loyers de marché local.

 

L’exécutif avait donc envisagé, de corriger certains décalages. Projet somme toute, avorté, puisque l’amendement présenté, n’en a fait aucune mention. La question des loyers se posera certainement au cœur des débats avec le futur successeur du dispositif fiscal Pinel. 

- > Retrouvez nos conseils pour réussir votre achat dans l’immobilier neuf

Cette mesure, qui génère pourtant la création de milliers d’emplois dans le secteur du bâtiment, fait donc l’objet d’une “réorientation des financements vers des moyens d’actions plus efficaces” selon les services publics… Rendez-vous donc au printemps prochain pour connaître le rapport présentant les nouveaux mécanismes alternatifs à la loi Pinel, qui sera remis le 30 mars 2021 au Parlement.

La législation changeant constamment, les informations contenues sur le site www.sphere-immo.com sont données à titre purement informatif et ne peuvent donc être considérées comme des documents faisant juridiquement foi.

Contactez-nous !

Contactez directement notre équipe, et nous étudierons votre projet ensemble.

Je prends contact
* champs obligatoire
Merci !

Votre demande à bien été envoyée. Un conseiller va prendre contact avec vous dans les plus brefs délais.

Oups !

Une erreur est survenue lors de votre demande, merci de réessayer ultèrieurement. Si le problème persiste, veuillez nous le faire savoir via ce formulaire de contact.

Les données signalées ci-dessus par un astérisque sont nécessaires pour nous permettre de répondre au mieux à votre demande. Elles sont collectées et traitées informatiquement, sur la base de votre consentement, et seront conservées pendant le délai nécessaire à l’exécution de votre demande, dans le cadre de nos opérations de prospection commerciale et à concurrence d’un délai de 3 ans maximum au terme duquel elles seront définitivement effacées sauf en cas de nouvelle demande de votre part. En application de la réglementation applicable à la protection des données personnelles, vous disposez sur vos données de droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation et de portabilité vers un prestataire tiers le cas échéant. Vous pouvez en outre vous opposer à tout moment au traitement de vos données. Vous pourrez faire valoir ces droits en envoyant un courrier à l’adresse suivante : à l’attention du DPO - SPHERE IMMO - 12 Rue Pierre Gilles de Gennes 76130 Mont-Saint-Aignan, accompagné d’une copie de pièce d’identité en cours de validité.

Grand lancement commercial pour habiter dans le neuf à Alfortville (94)

N'attendez-plus pour vivre et vous installer dans le neuf à Alfortville (94)

Envoyer ma demande

Je souhaite être rappelé(e)

Un conseiller vous rappelle gratuitement dans les plus brefs délais afin de répondre à vos questions.

Être rappelé(e)

Vous avez besoin de renseignements ? Vous souhaitez qu'un conseiller vous rappelle et réponde à vos interrogations ? N'hésitez pas à remplir nos formulaires en cliquant sur les boutons ci-contre.

Demande de renseignement Un conseiller me rappelle
Une question ? Un projet ? Contactez-nous !